Dossiers de presse
 - 

ATELIER PRESSE - Pénuries de médicaments : Le Leem présente son plan d’actions en 6 axes pour prévenir et mieux gérer les situations à risque

19.02.19
Ce mardi 19 février, le Leem a présenté un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients.

Au sommaire du dossier de presse :

" Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d'actions en 6 axes pour prévenir et mieux gérer les situations à risque " (communiqué de presse)

" Pénuries de médicaments : le plan d'actions du Leem "

•    Etat des lieux

•    Glossaire

•    Des causes multiples et de dimension internationale
1.    Une demande de médicaments en forte croissance au niveau mondial
2.    Des incidents imprévisibles sur une chaîne de production très contrôlée
3.    Des problèmes d’approvisionnement en principe actif
4.    Des normes de qualité très poussées et une flexibilité réduite
5.    Un environnement économique à mieux encadrer

•    La mobilisation des acteurs de la chaîne du médicament
1.    Les mesures de suivi de l’approvisionnement (depuis 2012)
2.    Les médicaments d’intérêt thérapeutique majeur (depuis 2016)
3.    Les plans de gestion de pénurie (depuis janvier 2017)
       Zoom sur les Plans de gestion des pénuries (PGP) :
       Nathalie Le Meur, Présidente du groupe de Travail « Ruptures d’approvisionnement » du Leem

4.    Le coût de la gestion des pénuries
5.    L’outil DP-Ruptures (depuis 2013)
       Zoom sur le DP-Rupture et ses optimisations à venir :
       Frédéric Bassi, Président du conseil central B-Industrie au CNOP

•    Repères - Un arsenal juridique consolidé

•    Le plan d’action des entreprises du médicament
1.    Définir les médicaments d’intérêt sanitaire et stratégique (MISS) pour lesquels des obligations de sécurisation sont renforcées.
2.    Revoir les mécanismes d’appels d’offres hospitaliers pour les médicaments d’intérêt sanitaire et stratégique (MISS) et les conditions économiques d’exploitation en ville.
3.    Favoriser la localisation en Europe des sites de production des matières premières actives et des MISS.
4.    Optimiser le partage d’informations entre les acteurs de la chaîne du médicament et les patients.
5.    Adapter l’encadrement de la distribution en cas de tension ou rupture d’approvisionnement.
6.    Renforcer le pilotage stratégique au niveau national et favoriser l’harmonisation des pratiques réglementaires au niveau européen

•    Références

 

" Les 10 classes thérapeutiques les plus touchées par les ruptures de stocks de médicaments " (Infographie)
" Vulnérabilité de la chaîne d'approvisionnement du médicament " (Infographie)