Sclérose en plaques

15.04.19
La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune dans laquelle les défenses immunitaires d'une personne se retournent contre son système nerveux central (cerveau et moelle épinière) et attaquent la gaine de myéline, ainsi que l'axone (prolongement nerveux des neurones qui leur permet de se connecter entre eux).

De quoi parle-t-on ?

Sclérose en plaques

La destruction de la myéline et de l'axone, à force de poussées répétées, perturbe la transmission de l'influx nerveux, pouvant provoquer une baisse de l'acuité visuelle, des difficultés motrices et/ou des troubles de la sensibilité (fourmillements).

 

 

 

 

 

Enjeux

santéMieux comprendre les phases précoces de la sclérose en plaques

 

santéProtéger les axones (neuroprotection)

 

santéReformer la gaine de myéline et restaurer la conduction électrique des neurones

Modifier le cours évolutif en traitant des formes infra-cliniques (syndrome radiologique isolé)

 

 

Prévalence [1]

santé100 000 malades en France en 2017 

4 000 nouveaux cas par an en France

santé400 000 malades en Europe en 2017

 

santé2,3 millions de malades dans le monde en 2017 



santé3 sur 4 sont des femmes  

 

 

Principaux leviers   

Immunothérapie : les lymphocytes jouent un rôle majeur dans le processus de démyélinisation
Imagerie moléculaire de pointe pour visualiser les perturbations de l'apport en énergie au niveau des neurones
Intelligence artificielle (algorithme pour suivre la progression de la maladie et les effets des médicaments)
Développement de molécules agissant sur la phase progressive de la maladie.
Deux voies :
-    supprimer la composante inflammatoire très précocement
-    favoriser la remyélinisation et la neuroprotection

 

En 2030 ?

L'identité SEP sera découpée en différentes maladies plus homogènes.
Le diagnostic et la surveillance de la maladie seront améliorés grâce aux progrès de l'IRM et à l'arrivée de biomarqueurs sanguins fiables.
Il n'est pas exclu que les techniques d'imagerie (PET-scan) soient utilisées en routine pour les traitements.
Il sera possible de modifier ou d'enrayer la forte progression de la maladie et la réparation de celle-ci pourra être effective.
 

Médicaments en développement [2]

santé32 essais cliniques en cours en 2017

 

Sclérose

Fiche réalisée avec l'appui de David Brassat, PU-PH, service de neurologie au CHU de Toulouse

 

 

Sources :

[1] www.arseg.org
[2] Chiffres issus de la Base Evaluate, 2017