100 Questions

Le médicament, secteur stratégique

Compétitivité : la France est-elle toujours dans la course des nations innovantes ?

La compétitivité française montre des signes de faiblesse.
Dans de nombreux domaines stratégiques (accès des patients aux médicaments, fiscalité du secteur, instabilité réglementaire, coût de la main-d’œuvre…), la France, qui bénéficie pourtant d’atouts significatifs en production et R&D, perd du terrain face à ses concurrents européens.
Chiffres
15ème

En 2019, la France pointe à la 15e place (sur un total de 141 pays) au classement de la compétitivité mondiale. Elle était au 17e rang en 2018 (source : Forum économique mondial).

 

 

Contexte

●    A marche forcée, la production pharmaceutique, l’un des derniers fleurons stratégiques de l’industrie française, poursuit son lent déclin, à contre-courant du dynamisme économique observé chez nos voisins européens.

●    Alors que ces pays, grâce à des politiques volontaristes, sont parvenus à relancer leur outil de production et à capter les investissements de santé, la compétitivité française s’est dégradée.

●    La France enregistre une croissance nulle (+ 0,5 % en 2019) et une baisse des investissements productifs (– 4,5 % entre 2010 et 2015).

 

Enjeux

●   La France possède un terreau fertile d’entreprises innovantes, créatrices d’emplois mais surtout dépositaires des attentes des patients.

●    Mais l’imprévisibilité des normes est aujourd’hui un obstacle de taille pour les investisseurs étrangers cherchant à s’implanter sur le territoire national.

●    Pour rester compétitives, les entreprises du médicament ont besoin de cohérence, de perspectives et de visibilité.

●    Perspectives en termes de dynamisme de la recherche, d'accès au marché, d’anticipation et de rémunération de l'innovation. La France se distingue aujourd’hui par l’absence de dispositif prévisionnel alors que la plupart des pays européens se sont dotés de cellules prospectives capables de détecter à l’avance les médicaments innovants susceptibles de modifier l’offre de soins et d’impacter les finances publiques.
Il est urgent de mettre en place un instrument d’analyse prospective capable d’anticiper à horizon 5 ans l’arrivée des innovations thérapeutiques, leur impact populationnel, budgétaire et organisationnel.

●   Visibilité dans une politique du médicament à long terme avec un cadre de financement adapté.
Cette visibilité est essentielle pour toute entreprise qui veut investir dans un pays, elle doit pouvoir se projeter, il faut donc des plans de politique de santé de 3 à 5 ans.

●   Cohérence en termes de politiques publiques, notamment entre les objectifs de politique industrielle et les politiques de régulation, afin d’offrir l’image d’un pays où les principes conventionnels sont respectés, et où la norme légale et réglementaire est capable de s’inscrire dans la durée.

 

Nos Actions

●     Dans un contexte de vive concurrence européenne et mondiale autour des enjeux de recherche et de production des produits de santé, le Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) de juillet 2018 s’est attaqué à repositionner la France pour les investissements de santé avec plusieurs décisions majeures :  
      o    accélération des procédures d’autorisation des essais cliniques,
      o    création d’un Health Data Hub pour optimiser l’utilisation des données de santé disponibles sur le territoire,
      o    développement d’une filière d’excellence dans le domaine des biotechnologies et de médicaments de thérapie innovante...

●     Les entreprises du médicament appellent à une véritable politique du médicament portée par une vision stratégique, qui ne tourne pas le dos aux innovations thérapeutiques et donne au secteur de la visibilité et de la croissance.

 

Retour aux résultats
Télécharger cette fiche Imprimer cette fiche Envoyer cette fiche
Télécharger toutes les fiches du thème Le médicament, secteur stratégique
Télécharger
Télécharger toutes les fiches
Télécharger