Le Lab

Les recommandations du Lab M&S

19.07.21
Le Lab M&S a pour vocation de construire des recommandations partagées entre les parties prenantes sur les enjeux liés aux médicaments dans la société.

2019

En juillet 2019, le Lab Médicament et Société a publié ses premières recommandations : « Améliorer l’information des professionnels de santé et des patients par l’utilisation des données « en vie réelle ».

Données de santé « en vie réelle » : l’enjeu du partage de l’information

Les progrès technologiques de ces dernières années ont permis l’augmentation significative du volume et de la qualité de données de santé produites, ainsi qu’une amélioration des possibilités d’analyses et de leur exploitation à des fins variées.
Cependant, leur juste utilisation fait parfois l’objet de préoccupations pour la population et les acteurs de santé, amenant les récentes politiques de santé publique à pointer ces évolutions et tenter de les encadrer au mieux, afin qu’elles bénéficient au plus grand nombre.
Une bonne utilisation de ces données de santé pourrait notamment permettre la meilleure information des patients et des professionnels de santé à différents niveaux (diagnostic, thérapeutique…).

C’est cette finalité que les membres du Lab M&S ont choisi de traiter en priorité, en se focalisant plus spécifiquement sur « les données de santé en conditions réelles d’utilisation », données d’importance majeure pour les usagers et les acteurs du système de soins.

En effet, le constat est sans équivoque : en éclairant la décision des régulateurs et en renseignant les autres acteurs du système de santé (professionnels de santé, patients, entreprises du médicament notamment), les données de santé (et plus particulièrement « les données de santé en conditions réelles d’utilisation ») peuvent permettre d’améliorer la qualité des soins.

Mais si le potentiel de ces données est bien réel, leur grande disparité entraîne une difficulté dans leur exploitation, leur comparabilité, leur diffusion et leur bénéfice pour le patient, pourtant source première de ces données.
Autant de défis qui amènent à ouvrir une réflexion aussi bien sur le partage, le traitement, la valorisation que la redescente de l’information vers les personnes concernées.
 

•    7 recommandations pour améliorer l’information des professionnels de santé et des patients par l'utilisation des données « en vie réelle »

C’est ce que propose le Lab M&S au travers de sept recommandations qui visent à améliorer l’information sur le médicament auprès des patients et des professionnels de santé à l’appui de l’exploitation de ces données de santé « en vie réelle ».
Sept recommandations pour construire un système répondant aux enjeux présents et à venir.

 

 

2020

Livre blanc « les fake news nuisent gravement à votre santé. Le cas du médicament »

Si le problème des Fake News est multifactorielle et par nature complexe, des solutions concrètes pour les combattre sont proposées par le Lab Médicament et Société au travers 5 recommandations, déclinées en 17 actions.
Mais leur mise en œuvre nécessite la collégialité.

En effet, si chacun peut agir, ce n’est que collectivement – patients, professionnels de santé, entreprises du médicament, autorités, politiques, journalistes ou réseaux sociaux- que nous arriverons à implémenter des réponses pour limiter leur impact sur la santé des patients.

#1 Concevoir et promouvoir une culture grand public du médicament.
#2 Doter les professionnels de santé d’outils pour lutter contre les fake news en santé
#3 Structurer une politique nationale de lutte contre les fake news en santé.
#4 Faciliter le fact-checking ou journalisme de vérification – en particulier sur les faits relatifs au médicament.
#5 Améliorer la qualité des outils de signalement des fake news utilisés par les opérateurs de plateformes numériques et la justesse des informations sur le médicament.


Découvrir l’ensemble des 5 recommandations et 17 actions :

 

 

Découvrez les vidéos du Lab sur les Fake News, ici.