Observatoire des métiers

Présentation

  • 07.10.09

L'Observatoire des métiers des entreprises du médicament a été créé en 1994 et dénote une volonté forte du secteur de faire connaître ses métiers et évoluer les compétences. Il est un des premiers observatoires de branche à fonctionner en France.

L'Observatoire des métiers, de l'emploi et de la formation des entreprises du médicament mène depuis de nombreuses années un grand nombre d’actions destinées à anticiper les évolutions des besoins en compétences des entreprises, préparer les salariés et développer leur qualification (CEP national en 1989 ; signature, en juin 1994, de trois accords sur les classifications et salaires, la GPEC et évolutions professionnelles, et la formation, basés sur une logique de compétences ; étude-action sur les conséquences des mutations technologiques sur l’emploi en 1999 ; signature, le 24 septembre 2004 d’un accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie et la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, en lieu et place des deux accords de 1994 sur ces sujets).

Une volonté forte du secteur de :

  • faire connaître ses métiers et ses besoins
  • anticiper et préparer les changements
  • faire évoluer les compétences

Afin d’accompagner les entreprises dans la mise en place d’une gestion des compétences et d’anticiper et préparer les changements, le Leem a mis en place en 1994 un Observatoire des Métiers, de l'Emploi et de la Formation. Ainsi, le Leem mène des efforts importants en matière de :

- prévision et suivi :
Depuis 10 ans, animation d’un observatoire des métiers dont les travaux sont centrés sur la connaissance des métiers et l’anticipation des évolutions de l’emploi, l'un des 2 observatoires de branche les plus dynamiques en France, tous secteurs économiques confondus

- information :

  • une batterie d'outils exhaustive sur tous les métiers (brochure de communication, site internet, dossiers métiers…),
  • une 1ère depuis mars 2002, avec un répertoire des métiers sur CD (1ère version « papier » en 1995)
  • publication de nombreuses études et analyses

- formation :

  • un effort important de qualification des personnels de 25% supérieur à la moyenne nationale,
  • un dispositif CQP en plein développement, intégrant le principe de la VAE,
  • des actions pour développer les formations en alternance, à tous les niveaux.

Quelles sont les missions de cet Observatoire ?

  • anticiper et analyser l'évolution qualitative et quantitative des métiers et de l’emploi
  • accompagner les entreprises dans la mise en place et l’animation d’une gestion des compétences
  • apporter des informations pour la définition de la politique compétences, emploi et formation de la branche
  • connaître et faire connaître ces métiers
  • apporter des éléments permettant d’adapter l'offre de formation aux besoins qualitatifs et quantitatifs.

Depuis plus de 10 ans, l’entité répond à une volonté du secteur : exercer une veille qualitative et quantitative sur l’évolution des métiers et des compétences. Cela passe par une description précise des métiers et des formations afin d’aider les entreprises dans l’anticipation et la gestion de leurs compétences (brochures, site Internet, répertoire des métiers informatisé, bourse de l’emploi), une analyse prospective de l’emploi et des métiers régulière et une étude des caractéristiques des effectifs et leur évolution.

Un peu d’histoire

1989 : le Leem négocie avec l’Etat (Délégation à la Formation Professionnelle) un contrat d’études prévisionnelles dont l’objectif est, à partir d’une analyse du secteur, de proposer des scénarii d’évolution de la profession avec toutes ses implications dans le domaine de l’emploi et de la formation. Les conclusions conduisent notamment à :
- Organiser la promotion du secteur auprès des organismes de formation
- Revoir la classification conventionnelle
- doter la branche d’une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences
- mettre en place un observatoire des métiers pour informer et communiquer

1993 : un plan d’action « Emploi-Formation » sur 3 ans est programmé

1994 :
- une étude de faisabilité avec le Ministère de l’Education Nationale est menée sur la création d’un Observatoire des métiers.
- La signature de 3 accords nationaux « Classification et salaires », « GPEC  et évolutions professionnelles » et « Formation professionnelle » en juin 1994, basés sur une logique compétences, a renforcé l’approche métier dans les entreprises et le besoin en information sur les métiers du secteur.

  • Création de l’Observatoire des métiers, de l’emploi et de la formation au sein de la Direction des Affaires sociales, de l’emploi et de la formation du Leem (inscrit dans les accords collectifs de juin 94)
  • Un des objectifs des accords de 94 était de mettre en place une nouvelle concertation en matière de GPEC ainsi qu’en matière d’évolution professionnelle des salariés. Il s’agit pour les signataires des accords de « développer une nouvelle concertation sociale au niveau de la branche et de l’entreprise », la mission de l’observatoire étant dans ce cadre de « donner des informations sur l’évolution qualitative et quantitative des emplois des entreprises du médicament, notamment en termes de contenu d’activités et d’exigences de compétences, et des besoins en formation en découlant » (Accord GPEC, 28 juin 1994)

2004 :
- L’accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie et la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences met en place un comité de pilotage paritaire dont le rôle est de fixer les actions prioritaires de l’observatoire, de veiller à leur mise en œuvre et de suivre les travaux.

2004/2005 :
- Participation active aux travaux du groupe Prométhée du Commissariat général du Plan, qui a notamment abouti à la publication d’un ouvrage « Quelle prospective pour les métiers de demain ? L’apport des observatoires de branche » paru dans la collection « Qualifications & Prospective » de La documentation Française.

Les principales phases de développement de l’Observatoire des métiers du Leem :

- lancement de l’Observatoire en 1994, 3 étapes clés : mobilisation des entreprises autour de la problématique « métier » et de la gestion des compétences, définition et mise en place des concepts « métier » (famille professionnelle, métier, activité, compétence, emploi…), pédagogie auprès des entreprises et des partenaires sociaux / appropriation.

- 1994/1996 : analyse qualitative des métiers ; définition d’une nomenclature des emplois du secteur (1994), publication d’un répertoire des métiers (1995) et de référentiels détaillés sur des métiers stratégiques (95 à ce jour), développement des partenariats existants avec le monde de la formation.

- 1996/2004 : analyse qualitative et quantitative des métiers et de l’emploi, accompagnement des entreprises sur les CQP et élaboration d’une méthodologie de validation des acquis de l’expérience

- 2004 : mise en place d’un comité de pilotage paritaire de l’observatoire

Un positionnement clair : au service de la politique emploi/formation de la branche, l’Observatoire des métiers du Leem ne se limite pas à une activité d’étude ; l’ensemble de ses travaux est tourné vers la mise en œuvre d’actions ou l’accompagnement méthodologique des entreprises, et vers la communication sur les métiers et l’emploi.

Ses méthodes de travail :

- Capter l’information, la capitaliser et la restituer : cellule technique et méthodologique, l’Observatoire des métiers travaille en relation étroite avec des managers opérationnels et des équipes de ressources humaines des entreprises

- Répondre aux besoins/attentes des entreprises de la branche : pour accompagner les projets RH, l’Observatoire des métiers propose et met en place des outils et des guides méthodologiques

- Communiquer auprès des équipes RH et des salariés des entreprises du secteur, des partenaires extérieurs (journalistes, CIO…) et des jeunes : valoriser le secteur, informer sur les métiers et les formations qui permettent d’y accéder, susciter des vocations

Selon les axes et les priorités validés par la Commission sociale et/ou le Conseil d’Administration du Leem et le comité de pilotage paritaire

Le comité de pilotage paritaire se réunit deux fois par an depuis 2005 afin de fixer et suivre les actions prioritaires des travaux de l’Observatoire. Structure paritaire, l’observatoire des métiers est composé du Leem et des 6 organisations syndicales de l’industrie du médicament : CGT, CFDT, FO, CGC CFTC, SNPADVM.

Les travaux de l'observatoire des métiers des entreprises du médicament sont également présentés régulièrement à la CPNEIS, et cette dernière peut passer des commandes spécifiques.

L’Observatoire est un département de la Direction des Affaires Sociales du Leem (pas de structure juridique en propre).