Contrefaçon

Stop à la contrefaçon de médicaments !

  • 20.05.10

MOBILISATION La contrefaçon de médicaments est un fléau dont les conséquences sur la santé publique peuvent être graves, voire dramatiques. Les entreprises du médicament tentent par tous les moyens d’alerter le public et lancent un appel à la vigilance.  

Pour tout savoir sur la contrefaçon pharmaceutique, consultez notre webdocumentaire.

Très rentable, cette activité déjà bien implantée dans les pays en développement gagne progressivement l’ensemble du marché pharmaceutique mondial.

Se mobilise-t-on suffisamment contre la contrefaçon ?

La contrefaçon de médicaments tue ou entraîne des conséquences graves pour la santé des personnes trompées. Il est difficile de se défendre contre cette activité criminelle internationale organisée, qui utilise tous les vecteurs à sa disposition. L’industrie recherche aujourd’hui des solutions technologiques visant à garantir la traçabilité des produits et travaille avec les pharmaciens pour sécuriser la distribution.

Aujourd’hui :

La contrefaçon est un acte criminel : des médicaments sur-dosés, sous-dosés, sans principe actif, voire toxiques, circulent dans le monde presque impunément.

La contrefaçon concerne aujourd’hui en grande majorité les pays émergents.

Dans les pays en développement, les médicaments qui font le plus souvent l’objet de contrefaçons sont ceux qu’on utilise contre le paludisme, la tuberculose, et le VIH/Sida. Dans les pays développés, la contrefaçon concerne le plus souvent des médicaments coûteux tels que les hormones, les corticoïdes et les antihistaminiques.

Au mieux, l’utilisation régulière de médicaments de qualité inférieure ou contrefaits entraîne un échec thérapeutique ou favorise l’apparition d’une résistance ; mais, dans bien des cas, elle peut être mortelle.

La contrefaçon concerne aujourd’hui 10 % du marché mondial, soit 45 milliards de dollars. Mais il faut relativiser ce chiffre en fonction de la zone géographique (FDA).

Dans certains pays d’Afrique, jusqu’à 50 % des médicaments disponibles sont contrefaits (OMS).

Notre mobilisation :

Les entreprises recherchent toutes les solutions possibles pour enrayer ce fléau :

  • Elles agissent pour sensibiliser les patients à la nécessité de n’acheter leurs médicaments qu’à travers le réseau reconnu des pharmaciens professionnels (monopole).
  • Une entreprise du médicament a mis en place son propre laboratoire de contrôle pour lutter contre la contrefaçon de médicaments. Son rôle est d’analyser les produits et de répertorier toutes les suspicions de faux médicaments.
  • Elles mettent en place des dispositifs d’identification (hologramme) et de traçabilité (Data Matrix)

Pour en savoir plus :

>Identifier un médicament falsifié (infographie)

>Les entreprises du médicament se mobilisent-elles suffisamment contre la contrefaçon de médicaments ?

>Contrefaçon de médicaments - édition 2010