Parce que la vie continue

Chaque jour, ils se battent contre la maladie. Chaque jour, ils relèvent le défi de leur vie quotidienne, entourés par leurs proches et des amis qui partagent leurs passions. Ils témoignent de ces instants de vie qu’ils veulent pleine et positive.

Un combat de tous les jours

Chaque jour, ils se battent. Chaque jour, à force de volonté, ils déjouent les pronostics. Refuser ce que les contraintes de leur corps leur imposent et trouver des moments de plaisir pour ne pas se laisser dicter leur quotidien par la maladie. Ces témoins d’une vie bouleversée par la maladie nous font partager leurs instants de vie qu’ils veulent positive, jour après jour. Leur histoire nous rappelle aussi le rôle essentiel du médicament dans la lutte contre la maladie.

Mélanie, la coach, Géraldine, le tambour...

2 fois par semaine, 18 femmes se retrouvent pour vivre et partager ensemble leur activité favorite : pagayer le long de la Vilaine en Bretagne. Leur point commun : elles ont toutes mené un combat contre le cancer du sein.

Jean-Michel et Isabelle peaufinent leur swing

Jean-Michel et Isabelle ont découvert ensemble le golf il y a 3 ans. La seule condition : que cela leur plaise à tous les deux, et jouer ensemble. Ensemble, ils profitent de chaque instant de leur vie, car la fibrose pulmonaire idiopathique de Jean-Michel fait aussi partie de leur quotidien.

Lyne, « Tu ne peux pas le faire »

Cette phrase, Lyne l’a trop entendue lorsqu’elle était enfant. Alors aujourd’hui, elle refuse de se laisser dicter sa vie par sa maladie : danser, bouger au-delà de la douleur et de la fatigue omniprésente dues à sa drépanocytose. Avec une volonté sans faille et une détermination à toute épreuve.

Rééduquer, soigner, souligner la souffrance pour Caroline

Les mains de Caroline sont ses yeux. Elle exerce son métier de kinésithérapeute en s’appuyant sur le geste, en oubliant sa forte déficience visuelle. Caroline ne changerait de métier pour rien au monde.

Nathalie : savoir aller de l’avant

Comme dans toutes les familles, Nathalie se fait titiller par son Ado ; c’est à en oublier la maladie. Les problèmes d’équilibre, de mémoire, de vue, Nathalie les connaît depuis ses 25 ans, âge auquel sa sclérose en plaques a été diagnostiquée. Pour autant, avancer, faire au mieux est son exigence quotidienne.

Garder le contrôle, le combat quotidien de Raphaël

Garder le contrôle, c’est le combat quotidien de Raphaël. Qu’il soit en cours ou qu’il fasse du sport, Raphaël doit écouter son corps en permanence pour détecter les signes de fatigue annonciateurs de « trop » ou « pas assez ». Le diabète ne relâche jamais son attention. Alors Raphaël, malgré son jeune âge, doit se surveiller à chaque instant, et parfois manger du sucre en plein cours !

Les moments de partage d’Evelyne

Chaque dimanche chez Evelyne, la famille se réunit pour jouer, rire, chanter autour du piano. Tous ces moments de partage pour un quotidien qu’il faut mener malgré un cancer du sein aujourd’hui incurable. Evelyne s'est battue jusqu'au bout contre la maladie, nous lui rendons hommage en publiant son témoignage.

7 000 pas par jour : l’objectif de Nathalie

Vivre le plus normalement possible : profiter et prendre soin des autres, se mettre au yoga… Le plus important est de ne pas se définir uniquement comme une patiente atteinte de sclérose en plaques, mais de prendre soin de sa vie pour que sa vie prenne soin d’elle en retour.

La détermination de Richard

La famille, les amis. C’est ce qui permet à Richard de rester positif. Aller au-delà des limites imposées par son AVC. Grâce à sa volonté, Richard fait mentir les pronostics qui lui prédisaient de ne plus pouvoir bouger normalement. Course à pied, mobilité : ce qu’il n’arrive pas à faire aujourd’hui, il le réessaiera demain, pour y parvenir.