Organisation : *
Courriel : *
Nom Prénom :
Contact Presse

Stéphanie Bou

Responsable du Service Presse et Communication Media

Tél.:01 45 03 88 38

Fax: 01 45 03 88 75

E-mail: sbou@leem.org

Virginie Pautre

Attachée de Presse Senior

Tél.:01 45 03 88 87

Fax: 01 45 03 88 75

E-mail: vpautre@leem.org

Jean Clément Vergeau

Chargé de projets éditoriaux et presse

Tél.: 01 45 03 86 82

Fax.: 01 45 03 88 75

E-mail: jcvergeau@leem.org

NEWLETTER 2016 - 14 - 08.04.2016

 

Samedi 2 avril, Alexandra Bensaid a reçu Patrick Errard, président du syndicat des entreprises du médicament, le LEEM.

Il était interviewé par Bruno Rougier. Quelques extraits.

Patrick Errard a participé à l'émission "Le Grand Référendum" animée par Dimitri Pavlenko sur Sud Radio ce matin.

On ne guérit pas encore du diabète et, sans traitement approprié et permanent, les complications sont graves voire mortelles. Les médicaments sont donc essentiels dans la prise en charge de cette pathologie.  

Le partenariat entre PUI et Tulipe a débuté en 2010, lors du tremblement de terre en Haïti et a perduré dans le temps et sur de multiples missions (Crise en Côte d’Ivoire, inondations au Pakistan…).

NEWSLETTER 2016 - 13 - 01.04.2016

 

... dans "On n'arrête pas l'Eco", de 9h15 à 10h00

Le Sidaction vise à récolter des fonds utilisés pour la recherche et les actions locales et internationales de soutien. La moitié des sommes collectées est utilisée pour financer la recherche fondamentale, appliquée et clinique, l’autre moitié est attribuée à des programmes associatifs de prise en charge et soutien aux malades.

La 9e édition des Abilympics s'est déroulée du 24 au 26 mars à Bordeaux.

NEWSLETTER 2016 - 12 - 25.03.2016

 

Malgré des alertes réitérées depuis plusieurs mois par les associations de patients, les professionnels de santé et les Entreprises du Médicament, un décret modifiant les modalités de financement de certains médicaments couramment utilisés à l’hôpital (liste en sus)* a été publié ce jour au Journal Officiel.

Guillaume Paul a reçu Patrick ERRARD, Président du Leem, dans le cadre de l'émission " 18H, l’Heure H " le 23 mars 2016.

Pour la première fois, les Abilympics sont organisés en France. Ce championnat international des métiers, crée en 1981 au Japon, se déroule tous les cinq ans. Il a pour mission de valoriser l’excellence métier des personnes en situation de handicap.

L’Immunothérapie apparaît comme une voie de recherche prometteuse, car elle aborde avec de nouvelles approches des maladies fréquentes et répandues : cancer, maladies chroniques (polyarthrite rhumatoïde, maladie de Crohn, diabète). L’expertise française en immunothérapie est historiquement forte mais gagnerait à être renforcée dans certaines approches à fort potentiel d’innovation (immunothérapies cellulaires, immunomodulateurs …).

NEWSLETTER 2016 - 11 - 18.03.2016

 

Animée par Caroline Roux, l'émission sera diffusée en direct sur France 5, Vendredi 18 mars 2016, de 17h45 à 18h55.

Le Leem a pris connaissance avec beaucoup d’attention de l’appel lancé ce matin par 110 cancérologues dans Le Figaro concernant le coût des traitements du cancer.

Le Leem et HandiEM, partenaires phares des Abilympics* - évènement international dédié à l’excellence métier des personnes en situation de handicap - seraient heureux de vous compter parmi leurs invités...

NEWSLETTER 2016 - 10 - 11.03.2016

 

Le cabinet PwC Société d’Avocats livre, pour la quatrième année consécutive, son étude européenne sur le poids de la fiscalité générale et sectorielle pesant sur les entreprises du médicament. L’étude 2015 s’inscrit dans le prolongement des conclusions des années précédentes.

Le Leem réagit à la publication aujourd’hui du livre : « Effets secondaires : le scandale français », d’A.Béguin et JCh. Brisard, avec la collaboration d’Irène Frachon.

Pour la première fois, les Abilympics sont organisés en France. Ils se tiendront à Bordeaux les 25 mars et 26 mars 2016. Ce championnat international des métiers, crée en 1981 au Japon, se déroule tous les cinq ans. Il a pour mission de valoriser l’excellence métier des personnes en situation de handicap.  

Depuis 2000, le règlement européen a permis de mettre sur le marché près de 100 médicaments orphelins et de désigner orphelins quelques 1 500 candidats médicaments. Cet effort doit être reconnu. C’est pourquoi, une fois enregistré, le médicament orphelin avec AMM doit être l’unique traitement prescrit. La France qui respecte ce principe devrait fédérer d’autres Etats membres pour faire respecter l’exclusivité commerciale donnée par le règlement européen.

NEWSLETTER 2016 - 09 - 04.03.2016

 

Les industriels constatent  que la procédure d’évaluation actuelle ne tient pas suffisamment compte des spécificités et des contraintes propres aux médicaments orphelins. Ils œuvrent donc pour une prise de conscience rapide de afin de favoriser  l’accès aux traitements des maladies rares tout en préservant l’effort de recherche et de développement des laboratoires.

La France est considérée dans le monde entier comme un exemple à suivre en matière de politique en faveur des personnes atteintes de maladies rares. Quelques pays ont innové différemment et avec succès ; ces vues  peuvent inspirer de nouvelles initiatives françaises.

L’Europe a adapté sa réglementation à la mise sur le marché de médicaments dédiés aux maladies rares : les médicaments orphelins.

Alain Rousset, Président du Conseil régional d’Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et Noël Roger, Président d’Abilympics sont heureux de vous inviter à un petit-déjeuner de presse, lundi 7 mars 2016 à 8h30 (au CFA Pôles automobile et soins à la personne) 25 ter rue du Cardinal Richaud à Bordeaux-Lac  (accès : Tram ligne C – arrêt Palais des Congrès).

NEWSLETTER 2016 - 08 - 26.02.2016

 

Depuis de nombreuses années, les industriels participent activement au maintien de l’attractivité de la France en recherche clinique. Ils souhaitent voir ces efforts pérennisés par un renforcement de la coopération entre les différents acteurs concernés : pouvoirs publics, cliniciens, chercheurs, associations de malades et industriels.

En dépit des formidables avancées réalisées ces dernières années, de très importants défis restent à relever. Il reste de nombreux espaces de connaissance à conquérir afin de conserver une composante « recherche » importante sur le territoire. Les industriels s’investissent dans la recherche dans les maladies rares : c’est un enjeu de santé publique et économique majeur et elle doit être une des priorités françaises.

Par leur engagement auprès des malades, les industriels sont conscients que lutter contre la maladie est, en soit, une épreuve colossale jalonnée de craintes et d’espoirs. Il est par conséquent essentiel d’aider le malade à surmonter les obstacles de son quotidien, tant économiques, que sociaux et psychologiques. Les malades doivent donc bénéficier d’un encadrement plus adapté, pour ne pas laisser leurs difficultés quotidiennes alourdir le fardeau de la maladie.

Les acteurs des maladies rares – malades, associations et proches des malades, chercheurs, praticiens, équipes soignantes, pouvoirs publics, industriels, autorités de santé – sont engagés autour de combats communs. La collaboration et la coordination de ces acteurs des maladies rares sont des facteurs clés d’accélération de la prise en charge des malades.

La France a été pionnière dans le champ des maladies rares et fait figure de pays d’avant-garde. Les industriels encouragent les pouvoirs publics à continuer les efforts entrepris pour fournir aux malades les meilleurs soins disponibles et donc à mettre  en œuvre toutes les mesures du second Plan national maladies rares. La 9e Journée internationale des maladies rares se déroulera lundi 29 février 2016  

NEWSLETTER 2016 - 08 - 26.02.2016

 

Depuis de nombreuses années, les industriels participent activement au maintien de l’attractivité de la France en recherche clinique. Ils souhaitent voir ces efforts pérennisés par un renforcement de la coopération entre les différents acteurs concernés : pouvoirs publics, cliniciens, chercheurs, associations de malades et industriels.

En dépit des formidables avancées réalisées ces dernières années, de très importants défis restent à relever. Il reste de nombreux espaces de connaissance à conquérir afin de conserver une composante « recherche » importante sur le territoire. Les industriels s’investissent dans la recherche dans les maladies rares : c’est un enjeu de santé publique et économique majeur et elle doit être une des priorités françaises.

Par leur engagement auprès des malades, les industriels sont conscients que lutter contre la maladie est, en soit, une épreuve colossale jalonnée de craintes et d’espoirs. Il est par conséquent essentiel d’aider le malade à surmonter les obstacles de son quotidien, tant économiques, que sociaux et psychologiques. Les malades doivent donc bénéficier d’un encadrement plus adapté, pour ne pas laisser leurs difficultés quotidiennes alourdir le fardeau de la maladie.

Les acteurs des maladies rares – malades, associations et proches des malades, chercheurs, praticiens, équipes soignantes, pouvoirs publics, industriels, autorités de santé – sont engagés autour de combats communs. La collaboration et la coordination de ces acteurs des maladies rares sont des facteurs clés d’accélération de la prise en charge des malades.

La France a été pionnière dans le champ des maladies rares et fait figure de pays d’avant-garde. Les industriels encouragent les pouvoirs publics à continuer les efforts entrepris pour fournir aux malades les meilleurs soins disponibles et donc à mettre  en œuvre toutes les mesures du second Plan national maladies rares. La 9e Journée internationale des maladies rares se déroulera lundi 29 février 2016  

NEWSLETTER 2016 - 07 - 19.02.2016

 

A l’occasion d’un atelier presse consacré au modèle d’innovation que constitue le domaine des maladies rares, le Leem - par la voix de son Comité maladies rares - a présenté 20 propositions. Elles constituent l’engagement des industriels du médicament pour les maladies rares et un socle de réflexions en vue de la mise en place d’un troisième plan maladies rares.  

A l’occasion d’un atelier presse consacré au modèle d’innovation que constitue le domaine des maladies rares, le Leem - par la voix de son Comité maladies rares - a présenté 20 propositions. Elles constituent l’engagement des industriels du médicament pour les maladies rares et un socle de réflexions en vue de la mise en place d’un troisième plan maladies rares.

Les 20 propositions du Leem pour les maladies rares. Editorial de Christian Deleuze, Président du Comité Maladies rares du Leem.

Le LEEM présente 20 propositions pour une amélioration de la prise en charge des maladies rares.

Le 10 février, le Leem a reçu 2 prix à  l’occasion de la 26e édition du Festival de la Communication Santé.

NEWSLETTER 2016 - 06 - 12.02.2016

 

Marianne Bardant a été nommée Directeur des affaires juridiques et conformité du Leem (Les Entreprises du Médicament) en Janvier 2016.

La baisse de productivité de l’investissement pharmaceutique en R&D ne peut trouver de solution qu’en multipliant les innovations de rupture engendrées par la convergence de nouvelles technologies exploratoires, l’extraordinaire accumulation de données et par le développement fulgurant des réseaux et de la connectivité. Ces innovations, qui constitueront les solutions de santé de demain, doivent aussi bénéficier d’une reconnaissance adaptée permettant aux patients un accès sûr et rapide.

La galénique, qui est l’art de « mettre en forme » la substance active du médicament, permet de proposer aux malades des médicaments adaptés à leurs maladies, leurs âges, leurs besoins et leurs goûts. Les industriels s’ingénient à trouver des formes différentes (comprimés, collyres, gels, gouttes, patchs, sprays …) permettant de garantir le confort du patient mais aussi la qualité et l’efficacité de son traitement.

"Maladies rares : le terreau de l’innovation médicale de demain" : l'atelier d'information presse se déroulera au LEEM (Cap Etoile – 58 Boulevard Gouvion Saint Cyr -75017 Paris) - Mercredi 17 février 2016 à 9h30.