Maladies tropicales

Faut-il encore se faire vacciner ?

La vaccination structure toute politique de santé publique. Face au retour des maladies infectieuses et à l’émergence de nouvelles pathologies, les vaccins apparaissent comme l’un des axes majeurs de la recherche du progrès thérapeutique. Scrupuleusement mesurés et évalués, les risques liés à leur utilisation sont très largement compensés par la protection qu’ils assurent.

Peut-on espérer vaincre le paludisme, la dengue et les maladies tropicales ?

Alors que des maladies comme le paludisme, la dengue, la maladie du sommeil, la leishmaniose, le choléra ou la lèpre concernent 1 milliard de personnes dans le monde, la recherche sur ces pathologies tropicales semble négligée.   Des progrès ont cependant été accomplis avec, notamment, un vaccin contre la dengue et plusieurs vaccins en développement contre le paludisme.

Les maladies infectieuses vont-elles proliférer ?

L’humanité ne peut plus prétendre qu’elle est capable de maîtriser les maladies infectieuses, en dépit des espoirs suscités par l’introduction d’une large gamme d’antibiotiques et de vaccins.   En effet, 35 nouvelles maladies infectieuses ont émergé au cours des vint-cinq dernières années (sida, Sras, infection due au virus West Nile et, en 2014, l’épidémie causée par le virus Ebola…).   Les industriels cherchent à étendre le spectre de leurs axes de recherche pour relever ce défi majeur du XXIe siècle.