Organisation : *
Courriel : *
Nom Prénom :
Contact Presse

Stéphanie Bou

Responsable du Service Presse et Communication Media

Tél.:01 45 03 88 38

Fax: 01 45 03 88 75

E-mail: sbou@leem.org

Virginie Pautre

Attachée de Presse Senior

Tél.:01 45 03 88 87

Fax: 01 45 03 88 75

E-mail: vpautre@leem.org

Jean Clément Vergeau

Chargé de projets éditoriaux et presse

Tél.: 01 45 03 86 82

Fax.: 01 45 03 88 75

E-mail: jcvergeau@leem.org

Les maladies des os et des articulations sont-elles bien prises en charge ?

  • 18 10 17

Vendredi 20 octobre 2017 : Journée mondiale contre l’ostéoporose.

Les maladies des os et des articulations regroupent diverses maladies : arthrose, ostéoporose, rhumatismes inflammatoires chroniques. Elles ont comme point commun d’associer douleurs et handicaps moteurs à tous les âges de la vie.
Certaines de ces maladies sont plus fréquentes chez les seniors, ce qui, compte tenu du vieillissement de la population, a poussé les industriels à investir dans ce domaine de recherche recouvrant près de 100 maladies différentes.

Etat des lieux :
- Une articulation normale permet d’amortir les chocs physiques liés au mouvement. L’arthrose et les rhumatismes inflammatoires chroniques aboutissent à la destruction irréversible de l’articulation à l’origine de la douleur, épanchement articulaire, enraidissement et déformation.
- 60% des Français de plus de 65 ans sont touchés par l’arthrose.
- On estime qu’aujourd’hui 39% des femmes (a) autour de 65 ans souffrent d’ostéoporose, et que 70% des femmes âgées de 80 ans et plus en sont atteintes. Cette maladie augmente considérablement le risque de fractures : 60 000 fractures (b) douloureuses des vertèbres, 50 000 fractures de l’extrémité du col du fémur et 35 000 fractures du poignet dues à l’ostéoporose sont à déplorer chaque année en France.

Enjeux :
- La plupart de ces maladies se décomposent en sous-catégories : ainsi l’arthrose a longtemps été présentée comme une « usure » du cartilage, alors qu’il s’agit d’un syndrome destructeur et inflammatoire associé à différents facteurs de risque. On ne parle plus d’arthrose en général mais « des arthroses » en fonction du profil du patient : arthroses liées à l’âge, arthrose liée à une maladie de l’articulation, etc.
- L’objectif de nombreuses recherches est de réparer les légions cartilagineuses, voire de remplacer le cartilage grâce à des greffes de cellules injectées directement dans l’articulation.
- Une autre voie explorée consiste à fabriquer de l’os ou du cartilage en laboratoire à partir de cellules souches.

Que font les industriels ?
- Ils ont mis à disposition des patients de nombreux antalgiques en anti-inflammatoires pour soulager la douleur ainsi que des médicaments issus du vivant, les anti-TNF, qui ont révolutionné le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et de la spondylarthrite ankylosante en limitant leur progression.
- Ils développement 92 médicaments (c) dont 28 en phase III, 44 en phase II et 30 en phase I.
- Ils explorent sept grands champs de recherche (3) : la goutte avec 5 médicaments en développement, l’arthrose juvénile (3 médicaments), la douleur (15 médicaments), l’ostéoporose (10), le rhumatisme psoriasique (7), l’arthrose (55) et la spondylarthrite (5).
-
(a) Francis Berenbaum. « Maladies des os et des articulations »
(b) Société française de rhumatologie
(c) Francis Berenbaum. Ibid. cité