Organisation : *
Courriel : *
Nom Prénom :
Contact Presse

Stéphanie Bou

Responsable du Service Presse et Communication Media

Tél.:01 45 03 88 38

Fax: 01 45 03 88 75

E-mail: sbou@leem.org

Virginie Pautre

Attachée de Presse Senior

Tél.:01 45 03 88 87

Fax: 01 45 03 88 75

E-mail: vpautre@leem.org

Jean Clément Vergeau

Chargé de projets éditoriaux et presse

Tél.: 01 45 03 86 82

Fax.: 01 45 03 88 75

E-mail: jcvergeau@leem.org

Les causes connues de la iatrogénie médicamenteuse des seniors

  • 07 11 17

Les personnes âgées sont particulièrement exposées au risque de iatrogénie médicamenteuse. Les causes des accidents d’origine médicamenteuse sont multiples.

 Causes liées à l’âge du patient :

- La modification des paramètres pharmacologiques (insuffisance rénale, alimentation…)
- La polypathologie
- Les difficultés d’administration (oublis, erreurs…)
- Les facteurs sociaux et environnementaux (isolement, deuil…)

Causes liées aux médicaments :

- Les effets indésirables
- Les interactions médicamenteuses en relation avec la polymédication
- Les interactions liées à l’alimentation

Causes liées à la prescription médicale :

- La multiplication des intervenants : généralistes et spécialistes
- Les prescriptions non optimales : excès de traitement, prescriptions inappropriées et insuffisance de traitement.

Ces accidents sont en grande partie évitables
Jusqu’à 70 % selon certaines études (Rapport HAS « Consommation médicamenteuse chez les sujets âgés » Pr S Legrain).

Les moyens qui pourraient permettre de réduire sensiblement le risque iatrogénique médicamenteux chez les personnes âgées sont connus et souvent simples :

- La communication, afin de sensibiliser les personnes âgées et leurs familles
- L’identification de l’ensemble des traitements consommés, quelles que soient leurs sources (prescriptions, automédication)
- Le dialogue pour repérer les risques et les défauts d’observance
- La révision régulière des ordonnances, afin d’adapter les doses, de traquer les interactions et de détecter les prescriptions inappropriées
- La reconnaissance des signaux d’alerte