Organisation : *
Courriel : *
Nom Prénom :
Contact Presse

Stéphanie Bou

Responsable du Service Presse et Communication Media

Tél.:01 45 03 88 38

Fax: 01 45 03 88 75

E-mail: sbou@leem.org

Virginie Pautre

Attachée de Presse Senior

Tél.:01 45 03 88 87

Fax: 01 45 03 88 75

E-mail: vpautre@leem.org

Jean Clément Vergeau

Chargé de projets éditoriaux et presse

Tél.: 01 45 03 86 82

Fax.: 01 45 03 88 75

E-mail: jcvergeau@leem.org

Bilan 2012 : Le progrès thérapeutique se poursuit à un rythme soutenu

  • 27 02 13

43 nouveaux médicaments ou associations de médicaments ont été autorisés ou ont reçu une opinion favorable du Comité européen des médicaments à usage humain en 2012 : un chiffre en légère hausse par rapport aux 41 médicaments du bilan 2011.

L’innovation thérapeutique ne faiblit pas. Elle se répartit en 2012, en 18 aires thérapeutiques, contre 11 en 2011.C’est ce qui ressort de la présentation, aujourd’hui, par le Leem (Les Entreprises du Médicament), de son bilan annuel du progrès thérapeutique.

Deux domaines, les cancers et les maladies rares concentrent à eux-seuls, plus de 40% des innovations du bilan. A noter que l’onco-hématologie reste une aire particulièrement innovante, qui compte en 2012, pour la moitié des progrès recensés en cancérologie.
 

  • Beaucoup de premières en 2012 : premier médicament ciblé contre la mucoviscidose, premier médicament ciblé contre le syndrome de Cushing, premier médicament de diagnostic contre la maladie d’Alzheimer, premiers antidiabétiques d’une nouvelle classe, premiers antibiotiques également d’une nouvelle classe, premier vaccin contre le méningocoque B pour les enfants à partir de 2 mois.

 

  • Mucoviscidose : ce premier médicament contre une mutation spécifique de cette maladie, qui touche seulement 4% des malades atteints dans le monde, symbolise à lui seul le nouvel modèle de recherche des industriels du médicament : plus ouvert, plus collaboratif, partant du patient et du mécanisme déficient pour élaborer un médicament presque sur mesure.

La médecine se déplace progressivement de l’aval et du traitement des symptômes de la maladie vers l’amont et le traitement des causes de la maladie. Cette médecine dite « stratifiée » puisqu’elle décompose en strates, la population des patients atteints d’une même maladie, permet d’affiner considérablement la prise en charge des malades, avec en arrière-plan, cependant, la nécessité d’organiser un modèle économique pérenne et un écosystème d’innovation adapté.

C’est dans cette perspective qu’Hervé Gisserot, Président du Leem, a rappelé la volonté des industriels d’accélérer le dialogue et la concertation autour de quatre grands chantiers :

  •  
  •   la simplification et la cohérence administrative
  •   l’attractivité de la France pour les études cliniques
  •   la cohérence entre développement et valorisation de l’innovation
  •   la confiance dans le médicament et le système de soins.
     

Le Comité de filière et le Conseil stratégique des industries de santé (CSIS), deux rendez-vous clés de 2013, seront l’occasion de les faire avancer pour que la France se dote d’un cadre stable, lisible et prédictible, propice à l’innovation. « Dans la compétition mondiale dans les sciences de la vie, la constitution d’un écosystème fertile de l’innovation est la condition du maintien en France d’une filière santé performante et d’un accès rapide des patients au progrès thérapeutique » a conclu Hervé Gisserot.

A consulter